Le cheval de trait

Champ de Foire à Landivisiau- AD29- 2 Fi 105/52

Le Raid du Nouvelliste1

Tire, postière bretonne- AD29- 2 Fi 303/591

Moqueuse, la postière bretonne

La Bretagne Hippique et Agricole– 5 mai 1923

Le départ du Raid

Le Nouvelliste de Bretagne– 8 mai 1923- retronews.fr- ©BnF

Le clou de rue

D’autre part, le retard de Moqueuse est dû uniquement à ce que la jolie bête de M Massé a eu un clou de rue dans son sabot. Moqueuse a dû s’arrêter et n’a pu repartir que lorsque le clou lui a été enlevé.

Le Nouvelliste de Bretagne– 10 mai 1923- retronews.fr- ©BnF

L’héritière



  1. Raid du Nouvelliste : Organisé par le journal Le Nouvelliste ↩︎
  2. Clou de rue, définition : https://www.classequine.com ↩︎
  3. Charles MASSE : Commerçant. Né le 10 mars 1869 à Guérigny dans la Nièvre, il décède à Brest le 20 juillet 1923. ↩︎

4 Comments

  1. Merci pour cette présentation. Je réserve le week-end de la Pentecôte 2025 pour voir le concours des chevaux bretons de Landivisiau!

  2. Bonjour Noëline, merci pour cet article. On souffre pour ce pauvre animal qui ne devait pas demander autre chose qu’un bon pâturage. Quelle fidélité à l’homme ! En même temps j’espère qu’on ne les oubliait pas au moment du banquet. J’ai été impressionné par la charge de goémon qu’on aperçoit sur la charette qu’on lui demandait de tracter.

    1. Merci Régis.
      Les chevaux étaient en principe bien traités. Ils servaient aux travaux des champs, au transport, mais conduisaient aussi parfois les futurs mariés à leurs noces. Présents aussi dans les inventaires après décès de leurs propriétaires, ils étaient jugés plus précieux que le mobilier.
      Cette image est très parlante, il y en a d’autres dans l’album d’où elle est tiré 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Ce contenu est protéger